Banque de données en santé publique

Aide

Lien permanent : http://bdsp-ehesp.inist.fr/vibad/index.php?action=getRecordDetail&idt=508640

Export

Sélection :

Traitement de la dépression par stimulation magnétique transcrânienne (rTMS) : quelles pistes pour le remboursement d'une activité de pointe en psychiatrie ?

Titre traduit
Treating depression with repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS) : Which repayment of a leading activity in psychiatry ? (en)
Auteur
ETCHEVERRIGARAY (F.); BULTEAU (S.); MACHON (L.O.); RICHE (V.P.); MAUDUIT (N.); TRICOT (R.); SELLAL (O.); SAUVAGET (A.)
Source
REVUE D'EPIDEMIOLOGIE ET DE SANTE PUBLIQUE, Vol 65, N° 3, 2017/06, pages 241-246, réf.bibl.
Type de document
ARTICLE (DOCUMENT PAPIER)
Langue
Français
Résumé
La stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) est une technique de stimulation cérébrale non invasive (ou NIBS, pour "Noninvasive Brain Stimulation") utilisée comme traitement dans diverses pathologies comme les acouphènes, les douleurs chroniques et cancéreuses, les maladies neurodégénératives. En psychiatrie, la rTMS a montré son efficacité dans le traitement des dépressions pharmacorésistantes avec un niveau de preuve de grade A, en adjonction aux thérapeutiques médicamenteuses. De plus, elle présente un intérêt dans les addictions, les troubles anxieux et les hallucinations dans la schizophrénie. En France, la rTMS est considérée comme un dispositif médical, est utilisée en psychiatrie à des fins de recherche mais aussi largement en soins courants. Malgré cet état de fait, malgré l'existence de recommandations françaises, d'une formation spécifique dispensée depuis plusieurs années, et, bien que la prise en charge de la dépression soit le premier thème du "Programme pluriannuel relatif à la psychiatrie et à la santé mentale" de la Haute Autorité de santé (HAS), la rTMS n'a en 2016 ni reconnaissance officielle par les autorités de santé, ni inscription aux nomenclatures des actes pris en charge par l'Assurance maladie. Le remboursement de ce traitement soulève des questions de faisabilité et de légitimité. Pourtant, de nombreux établissements de santé privés et publics pratiquant la rTMS essaient d'en faire bénéficier leurs patients en cotant des actes en relation avec la rTMS (par exemple une consultation). Dans une première étude, les chercheurs avaient estimé le coût de production de la rTMS en traitement de la dépression (soit 15 séances) en milieu hospitalier, en conditions réelles et pragmatiques, à 1.932,95 -. L'objectif principal de cet article est d'établir des propositions de remboursement de la rTMS dans la dépression, en mettant en adéquation son coût moyen de production et les dispositifs réglementaires actuels de financements. En l'absence de financement officiel, formaliser de façon didactique ces propositions devraient permettre aux cliniciens et aux administrateurs d'établissements de santé de choisir le mode de financement de la rTMS le plus pertinent en fonction du contexte dans lequel ils proposent ce traitement.
Mots-clés BDSP
Etat dépressif France Psychiatrie Remboursement Technologie médicale
Mots-clés Pascal
Etat dépressif France Psychiatrie Médecine Technologie
Mots-clés Pascal anglais
Depression France Psychiatry Medicine Technology
Provenance

Observatoire Régional de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes

Identifiant BDSP
508640
Création de la notice
2017-06-20
Dernière mise à jour
2017-06-20

Sauf mention contraire ci-dessus, le contenu de cette notice bibliographique peut être utilisé dans le cadre d'une licence CC by NC-SA BDSP

Accès au Document

Rechercher sur le web