Banque de données en santé publique

Aide

Lien permanent : http://bdsp-ehesp.inist.fr/vibad/index.php?action=getRecordDetail&idt=465011

Export

Sélection :

Respect des indications remboursables de l'ostéodensitométrie et des traitements de l'ostéoporose en médecine de ville.

Titre traduit
Off label prescriptions of dual-biphotonic X-rays absorptiometry and osteoporosis treatments in community patients. (en)
Auteur
HA-VINH (P.); GUIMOND (C.); BOURDEL (H.); RICARD (J.L.); ROCHE-APAIRE (B.)
Source
JOURNAL DE GESTION ET D'ECONOMIE MEDICALES, Vol 30, N° 4, 2012, pages 266-278, 31 réf., FRA
ISSN
0294-0736
ISBN
978-2-7472-2016-3
ISBN
978-2-7472-2016-3
Type de document
ARTICLE (DOCUMENT PAPIER)
Langue
Français
Résumé
Règlementairement un risque élevé de fracture est la seule indication remboursable de l'ostéodensitométrie et des médicaments de l'ostéoporose. Ainsi le service médical rendu justifie la dépense et les effets indésirables. Mais en médecine de ville cette règle est elle toujours respectée ? À partir de la base informatique nationale des remboursements du Régime Social des Indépendants (artisans, commerçants, professions libérales et leurs ayant droits), nous avons constitué deux échantillons représentatifs : un premier des bénéficiaires de remboursements de diphosphonates, de ranélate de strontium, de modulateur spécifique des récepteurs à l'oestrogène et de tériparatide (n=1 658) et un second des bénéficiaires de remboursement d'ostéodensitométrie (n=1 807), Nous avons questionné leur médecin sur les risques de fracture de chacun des bénéficiaires. Le taux de réponse a été de 89% et 94%. 289 bénéficiaires de remboursement de médicaments (19,49% ; IC 17,47% - 21,50%) et 384 bénéficiaires d'ostéodensitométrie (22,61% ; IC 20,63% - 24,60%) n'avaient aucun facteur de risque. Pour les autres, les principaux facteurs étaient par ordre décroissant : fractures de fragilité osseuse (50,98% et 26,68%), corticothérapie de plus de 3 mois (21,92% et 9,89%), fracture du col fémoral chez un ascendant du premier degré (8,70% et 5,59%) et IMC inférieur à 19 (6,61% et 5,77%). Les remboursements hors indication remboursable sont évalués à 2,9 millions d'euros. Les indications remboursables devraient être harmonisées entre l'ostéodensitométrie et les médicaments de l'ostéoporose. Associé à la diffusion d'une aide à la décision pour les appliquer, ceci permettrait de diminuer leur non respect présent chez un patient sur cinq.
Mots-clés BDSP
Col fémoral Facteur risque Fracture France Maigreur Médecine ville Médicament Ostéoporose Recommandation Remboursement OSTEODENSITOMETRIE
Mots-clés Pascal
Col fémoral Facteur risque Fracture France Maigreur Médicament Ostéoporose Recommandation
Mots-clés Pascal anglais
Femoral neck Risk factor Fracture France Leanness Drug Osteoporosis Recommendation
Provenance

Observatoire Régional de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes

Identifiant BDSP
465011
Création de la notice
2013-04-02
Dernière mise à jour
2013-04-02

Sauf mention contraire ci-dessus, le contenu de cette notice bibliographique peut être utilisé dans le cadre d'une licence CC by NC-SA BDSP

Rechercher sur le web