Banque de données en santé publique

Aide

Lien permanent : http://bdsp-ehesp.inist.fr/vibad/index.php?action=getRecordDetail&idt=322712

Export

Sélection :

Place des étiologies carentielles dans les pancytopénies à Djibouti : A propos de 81 patients consécutifs.

Titre traduit
Role of vitamin deficiency in pancytopenia in Djibouti. Findings in a series of 81 consecutive patients. (en)
Auteur
LAVIGNE (C.); LAVIGNE (E.); MASSENET (D.); BINET (C.); BREMOND (J.L.); PRIGENT (D.)
Collectivité auteur
Hôpital Général Peltier. Djibouti ville. DJI
Hôpital Général Peltier. Laboratoire de biologie. Djibouti ville. DJI
Chu Tours. Hôpital Bretonneau. Laboratoire d'hématologie. Tours. FRA
Source
MEDECINE TROPICALE, Vol 65, N° 1, 2005, pages 59-63, 13 réf.
Type de document
ARTICLE (DOCUMENT PAPIER)
Langue
Français
Résumé
Le but de ce travail était de réaliser une étude prospective des pancytopénies en République de Djibouti afin d'en retrouver les causes et de tenter de définir une attitude diagnostique et thérapeutique adaptée aux structures du pays. Un bilan clinique, biologique et radiologique a été réalisé chez tous les patients hospitalisés pour une pancytopénie. Quatre-vingt un patients, dont 56 hommes et 25 femmes, ont été inclus. Le taux moyen d'hémoglobine était de 56,5+/-22,7 g/L, et les numérations leucocytaires et plaquettaires moyennes étaient respectivement de 2,1+/-0,7 g/L et 56,2+/-24,7 g/L. Les pancytopénies par carence vitaminique étaient de loin les plus fréquentes (49%), suivies des pancytopénies liées à un hypersplénisme (9%), aux infections par le VIH (6%) et la leishmaniose (6%). Les patients ayant une pancytopénie carentielle avaient une anémie et une thrombopénie significativement plus profondes avec un VGM significativement plus élevé que les autres patients. Un taux d'hémoglobine inférieur à 40 g/L ou un taux de plaquettes inférieur à 35 G/I avaient respectivement une valeur prédictive positive de 90% et 100% pour une étiologie carentielle. Les pancytopénies carentielles sont les plus fréquentes et les plus profondes à Djibouti. Une supplémentation vitaminique rapide après réalisation d'un bilan étiologique minimal comprenant notamment un myélogramme, semble adaptée à une prise en charge efficace de ce problème de santé publique.
Mots-clés BDSP
Etiologie Djibouti Afrique Homme Médecine tropicale Epidémiologie Hémopathie Maladie nutrition
Mots-clés Pascal
Pancytopénie Etiologie Djibouti Afrique Carence vitaminique Homme Médecine tropicale Acide folique Cyanocobalamine Dénutrition Epidémiologie Hémopathie Trouble nutrition
Mots-clés Pascal anglais
Pancytopenia Etiology Djibouti Africa Vitamin deficiency Human Tropical medicine Folic acid Cyanocobalamin Denutrition Epidemiology Hemopathy Nutrition disorder
Provenance

Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

Identifiant BDSP
322712
Création de la notice
2005-10-07
Dernière mise à jour
2005-10-07

Sauf mention contraire ci-dessus, le contenu de cette notice bibliographique peut être utilisé dans le cadre d'une licence CC by NC-SA BDSP

Accès au Document

Rechercher sur le web